Après avoir demandé à tous les Français de faire un effort, l'Assemblée nationale se serre la ceinture à son tour. Les députés ne pourront plus partir en voyages semi-professionnels, et devront emprunter la classe éco ! Les détails avec Planet.fr.

Au tour des députés de faire un effort ! Après avoir voté des mesures qui vont forcer les Français à se serrer la ceinture, l'Assemblé nationale fait elle-aussi un (léger) geste. En effet, le collège des questeurs de l'Assemblée, en charge du budget, a décider qu'il n'y aurait plus de voyages de "familiarisation" pour les députés.

Dans son courrier envoyé aux 577 députés, le collège précise qu'il s'agit des voyages que "chacun d'entre nous était susceptible d'effectuer une fois par législature à destination d'un département d'Outre-mer". En revanche, aucune précision en ce qui concerne les territoires d'Outre-mer. Les députés pourront-ils continuer à aller à Tahiti ou Bora-Bora ? La question reste entière.

Plus de vols en classe affaires... ou presque !Mais les mesures ne s'arrêtent pas là ! Le collège des questeurs a également choisi d'imposer des limitations aux députés pour leurs voyages en avion. Ils devront désormais emprunter la classe premium éco "sur les vols moyen courrier d'une durée inférieure à 5 heures des compagnies Air France et KLM, ou en classe équivalente ou économie des autres compagnies". D'habitude, les députés se déplaçaient le plus souvent en classe affaires.

Publicité
Cependant, ce n'est pas parce qu'ils n'auront pas réservé de billets en classe affaires qu'ils ne pourront plus en profiter ! En effet, le courrier précise que grâce "à la carte Club 2000 qui vous est fournie par Air France", les députés pourront se faire surclasser, sans même avoir rien demandé...

© AFP