Brexit : le tournant ?

Nous sommes à un tournant sur le Brexit La Grande-Bretagne est arrivée, contre toutes nos attentes et nos anticipations, à un point de faiblesse inimaginable dans les négociations. Jusqu’à présent, toutes ses demandes, toutes ses ouvertures ont été rejetées sur un mode tout ou rien, c’est à prendre ou à laisser, le Brexit est votre décision pas la notre donc votre responsabilité...

MAY PRISE ENTRE DEUX FEUX

Theresa May a dû il y a quelques jours en appeler directement à Angela Merkel et Emmanuel Macron pour obtenir un peu plus de souplesse. Et une reconnaissance même à demi-mots des efforts qu'elle a commencé à faire. Theresa May est prise entre deux feux. Elle est totalement coincée. D'un côté l'Union Européenne dont on craignait après le référendum qu'elle se montre trop faible et qui se montre totalement intransigeante et en plus unie. Et de l'autre les membres de son camp, les partisans d'un hard Brexit, qui veulent une rupture nette et brutale. Une sortie pure et simple. Et les Européens sentent qu'on se rapproche du point de rupture, et que cette rupture serait certes terriblement dommageable pour la Grande -Bretagne mais provoquerait tout de même des secousses très violentes pour l'Union Européenne. Ils n'ont pas intérêt à pousser Theresa May encore plus dans les cordes.

L'EUROPE DOIT SE MONTRER PLUS CONCILIANTE

D'où le ton plus conciliant de Michel Barnier. Changement total de ton, de discours. Sur la forme principalement en reconnaissant que la Grande-Bretagne a fait des efforts et un pas dans la bonne direction même si sur le fond les principes sont réaffirmés. L'Union Européenne doit aujourd'hui faire preuve de plus de souplesse. Une sortie brutale de la Grande-Bretagne sans accord serait une catastrophe pour tous. Au-delà du deal financier, préalable à toute discussion pour l'Europe, tout va tourner autour d'une période de transition que l'Europe va devoir accepter. Sera-t-elle de deux ans ou plus, nous le saurons dans les mois qui viennent mais l'Europe doit, un peu contrainte et forcée, considérée Theresa May comme une alliée et plus comme une ennemie.

LES RÉSULTATS DES GROUPES INDUSTRIELS AMÉRICAINS

alimentent l'optimisme sur l'économie américaine mais aussi mondiale selon le FT. De l'aéronautique à la construction en passant par l'automobile, de Caterpillar à 3M en passant par General Motors, les résultats trimestriels sont supérieurs aux attentes des analystes. La plupart des groupes industriels notent une amélioration de la situation économique aux États-Unis et en Europe, et un rebond de la croissance en Chine.

VERS UN REMANIEMENT GOUVERNEMENTAL ?

Emmanuel Macron aurait pris sa décision. Christophe Castaner devrait prendre la direction du parti LREM et devrait donc laisser son poste de Secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, entraînant un remaniement dont on ne connaît ni l'ampleur ni la date...

XI JINPING SE PREND POUR MAO

Il a fait inscrire son nom dans la Constitution comme leader primordial dont le nom devra passer à la postérité. Comme Mao. Il semble même se préparer à un troisième mandat en 2022. La démocratie à la chinoise.

LA TAXE SUR LES DIVIDENDES. SUITE ET FIN ?

Le gouvernement doit rembourser 10 milliards d'euros aux entreprises après la censure de la taxe sur les dividendes des grandes entreprises par le Conseil Constitutionnel. La moitié serait financée par une taxe...sur les entreprises. L'autre par l'État. Et, selon Les Échos, Pierre Moscovici propose que ce coût de remboursement soit considéré comme "ponctuel" pour ne pas mettre la France en difficulté par rapport au Pacte de Stabilité. Amateurisme jusqu'au bout.

LE CHIFFRE DU JOUR

7.8 milliards. Selon l'Association Internationale du Transport Aérien, le nombre de passagers aériens devrait passer de 4 milliards en 2017 à 7.8 milliards en 2036. Dire qu'on se plaint déjà du temps d'attente dans les aéroports...

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

C'est suffisamment rare pour le noter. Le chômage a baissé en septembre. Une baisse du nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A de 1.8%, de 64,800 à 3.475 millions. Mais compte tenu de la forte hausse les deux mois précédents, la baisse sur 3 mois n'est que de 0.2%. Mieux que rien quand même.

ON S'EN FOUT ?

Tous les journaux français parlent en une du glyphosate, un herbicide : la Commission européenne doit décider aujourd'hui du renouvellement de son autorisation d'utilisation, il paraît que c'est un sujet très important; J'hésite à aller voir le film "Au revoir là-haut" tant le livre de Pierre Lemaître dont il est adapté était exceptionnel; Le Président égyptien Al Sissi a été reçu avec tous les honneurs par Macron ; La production mondiale de vin est au plus bas depuis 1961 du fait des aléas climatiques selon l'Organisation Internationale du vin, zut alors, qu'est-ce qu'on va boire ? ; L'Arabie saoudite veut investir 500 milliards de dollars pour créer Neom, une nouvelle zone économique, un petit investissement...

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Wall Street retrouve ses bonnes habitudes en revenant à des nouveaux sommets historiques, dopé par les résultats de très bonne facture de McDonald's, General Motors, 3M et Caterpillar. À Tokyo, le Nikkei a manqué de peu la passe de… 17 et termine finalement en baisse sur des prises de bénéfices. Du côté du pétrole, celui-ci marque une petite pause après avoir gagné 1% la veille. Les cours de l'or noir avaient été soutenus des commentaires favorables de pays producteurs de pétrole à la poursuite d'un accord de réduction de la production après mars 2018.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 25/10/2017.