Une baleine à bec, un cétacé qui passe la majeure partie de sa vie dans les profondeurs des océans, a été retrouvée morte sur une plage d’Australie ce mardi. Les raisons de son décés demeurent pour l'instant inconnues.

C’est un spectacle triste mais enrichissant aux yeux de la science auquel les Australiens ont assisté ce mardi. Une baleine à bec à été retrouvée échouée sur la plage de Redhead, située à environ 150 kilomètres au Nord de Sydney. Le cétacé, qui mesurait plus de 3 mètres, était déjà mort quand son corps a été trouvé sur la plage, rapporte Le Parisien.

"C’est triste" commente Ronny Ling, président de l’ORRCA, une association centrée sur la protection et la recherche sur les animaux marins, "mais en même temps intéressant, car nous pouvons en apprendre tellement plus sur cet animal."

À lire aussi - Terre-neuve : une baleine bleue échouée menace d'exploser

Le scientifique a précisé à ce titre que les premiers prélèvements avaient déjà été effectués. Lui et son équipe attendent notamment de savoir à quelle espèce cette baleine appartenait. La tête de l’animal a été envoyée de son côté à l’Australian Museum de Sydney, référence du pays en matière d’histoire naturelle et d’anthropologie.

Les baleines à bec : une famille peu connue des scientifiques

On connait en effet peu de choses sur les baleines à bec. Vivant dans les profondeurs des océans, ces cétacés semblent limiter les appariations à la surface. Les quelques informations déjà connues des scientifiques proviennent généralement de spécimens échoués.

À lire aussi - Nouvelle-Zélande : 39 baleines s'échouent, la piste du suicide collectif étudiée

Publicité
Beaucoup de choses restent à apprendre sur ces mammifères marins. En mars dernier, la revue scientifique américaine PLOS One (article en anglais) a publié une étude portant sur les baleines de Cuvier, une des espèces de la famille des baleines à bec. Les scientifiques avaient enregistré un premier record de plongée à 2.992 mètres pour l’un des cétacés observés et un second record, concernant la durée d’immersion, de 137.5 minutes chez un deuxième spécimen.

Vidéo sur le même thème - Une baleine de 35 tonnes échouée à Rio