Un gérant de magasin éphémère vient d'être condamné à une peine avec sursis pour avoir escroqué des clients avec une méthode bien rodée. Explications. 

Les méthodes sont agressives mais fonctionnent. Le gérant d'un magasin vient d'être condamné à une peine avec sursis pour avoir pratiqué l'arnaque dite "au canapé", rapporte jeudi le site La Nouvelle République

Mais en quoi consiste cette arnaque ? Le procédé est bien rodé : le commerçant, qui monte un magasin de courte durée (3 à 6 mois), promet des canapés à des prix imbattables à ses clients. Et pour les inciter à venir, le magasin met en place une vraie méthode agressive en démarchant directement par téléphone. 

Une remise exceptionnelle 

"Une fois la clientèle arrivée au magasin, le vendeur présente une remise exceptionnelle… sur un prix de départ qui a été volontairement gonflé. Le client signe. La livraison du produit est extrêmement rapide, de manière à bloquer toute velléité de rétractation". 

Publicité
L'escroquerie consiste en effet à faire croire que les prix sont très attractifs en proposant des grosses remises sur des canapés qui ne vaudraient normalement pas aussi cher. "Les prix des fauteuils et canapés fluctuaient de 500 à 1000 euros en fonction du vent. Et il y avait surtout ces remises 'exclusives' de 1500 euros accordées aux couples sur un prix de départ gonflé à l'hélium", explique La Nouvelle République

Pour éviter toute arnaque, n'hésitez pas à attendre avant d'acheter un canapé et profitez-en pour vérifier sur Internet les tarifs d'un modèle identique avant l'achat.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité