Le groupe La Poste a annoncé mercredi qu’il allait déployer le bureau de poste multi-services. Le point sur ce qui pourrait changer.  

Plus de services proposés pour les villes les plus reculées. C’est le défi que s’est lancé le groupe La Poste, qui a annoncé mercredi avec la ministre du Logement et des Territoires, Sylvia Pinel, le déploiement de bureaux de poste multi-services. Ainsi, d’ici la fin de l’année 2016, 500 bureaux de poste à faible activité situés dans les zones reculées de France seront transformés en Maisons de Services au Public.

Ces lieux devraient proposer de nombreux services aux habitants de ces communes, avec des partenaires nationaux tels que Pôle emploi, l’Assurance maladie, les caisses de retraite et d’allocations familiales...

Une permanence de la gendarmerie à La Poste

"C'est d'ailleurs déjà le cas pour la Gendarmerie nationale, qui a ouvert une permanence dans le bureau de poste de Serquigny dans l'Eure six mois après la fermeture de son unité locale", précise le magazine Challenges.

A lire aussi - Bientôt des facteurs pour nous faire passer le permis de conduire ? 

Publicité
La Poste semble réellement vouloir se diversifier. Selon un article du quotidien Le Monde, publié début juin, le groupe travaillerait également pour répondre à la décision du gouvernement d’ouvrir à des tiers l’organisation de l’épreuve théorique du permis de conduire. Les facteurs deviendraient alors aussi examinateurs.

En vidéo sur le même thème : La Poste s’invite au supermarché