Dans la nuit de jeudi à vendredi, dans l'émission américaine populaire de Oprah Winfrey, le coureur cycliste Lance Armstrong a enfin officiellement reconnu s'être dopé pendant sa carrière, et notamment pendant les Tours de France. Et tout cela pourrait lui coûter très cher...

Jeudi soir, des millions d'américains ont pu assister aux confessions de l'ancien champion de cyclisme Lance Armstrong. En effet, celui-ci a enfin reconnu s'être dopé pendant sa carrière, et pendant les Tours de France qu'il a remportés.

Des aveux qui ne resteront certainement pas sans conséquences, surtout financières ! Ces déclarations devraient coûter très cher à l'ex septuple vainqueur du Tour. Lance Armstrong doit déjà rembourser environ 10 millions d'euros à la Fédérations française de cyclisme et à certains médias, mais ça ne devrait pas s'arrêter là.

115 millions de dollars aux sponsors ?Immédiatement après ses aveux, l'assureur SCA Promotions a fait savoir qu'il souhaitait que Lance Armstrong lui rembourse les 7,5 millions d'euros qu'il avait reçus de leur part après le Tour de France de 2004. Et les demandes de dommages-et-intérêts risquent de pleuvoir, selon Le Figaro !

Lorsqu'en octobre dernier, le cycliste avait déclaré qu'il ne se défendrait pas face aux attaques de l'Usada (agence américaine anti-dopage), la majorité de ses sponsors avait seulement mis fin aux contrats qui les liaient, leur faisant perdre selon Forbes 115 millions de dollars. Mais la reconnaissance officielle de son dopage pourrait leur porter un grave préjudice... Et ils pourraient exiger des dommages-et-intérêts.

100 millions de dollars à l'US Postal ?Interrogé par Le Figaro, Fabrice Lorvo, du cabinet d'avocats FTPA, a expliqué que cela n'est pas forcément dans l'intérêt de l'image des sponsors de rentrer dans une guerre judiciaire...

Mais Lance Armstrong pourrait aussi risquer gros venant de l'US Postal Service, l'un des principaux sponsors de son équipe entre 2001 et 2004. Celui-ci avait versé pas moins de 32 millions de dollars sur ces trois ans, ce qui représente environ 65% de tout le budget de l'équipe.

De plus, la justice pourrait décider de s'allier à l'ancien équipier de Lance Armstrong, Floyd Landis, qui avait lui-même porté plainte contre le coureur en 2010 sur la base du "False claims act", dénonçant des déclarations mensongères... Lance Armstrong avait jusqu'à présent toujours nié s'être dopé. Il pourrait alors avoir à verser jusqu'à 3 fois les montants visés par les contrats comme celui qui le liait à l'US Postal Service, soit environ 100 millions de dollars...

Une négociation à 5 millions d'euros ?Sa fortune personnelle étant estimée à 96 millions de dollars, il pourrait difficilement s'acquitter d'une telle dette. C'est pourquoi les rumeurs croient savoir que l'ancien cycliste serait en pleine négociation à l'amiable avec l'US Postal et le gouvernement. Il envisagerait de rembourser 5 millions d'euros.

Publicité
Pour finir, mais c'est peu probable, l'Union cycliste internationale, à qui l'un des sponsors demande 2 millions de dollars pour préjudice d'image, pourrait réclamer à Lance Armstrong le remboursement de la somme.

© Abaca Press