Selon la 6e édition du baromètre Cofidis/CSA révélée ce lundi 11 septembre par Le Figaro, 45 % des personnes interrogées déclarent avoir du mal à boucler leur budget. Découvez combien il leur manque chaque mois pour vivre confortablement.

Il demeurait stable depuis plusieurs années, mais il n’en est plus. En 2017, nombreux sont les Français à estimer que le montant leur permettant de vivre mieux est aujourd’hui évalué à 484 euros. Soit 20 euros de plus qu’entre 2014 et 2016. "Cette hausse en 2017 interpelle par rapport à une relative stabilité observée de 2014 à 2016 (465 euros en moyenne). Mais cela n'empêche pas les Français de se projeter", indique Céline François, directrice marketing de Cofidis France dans Le Figaro. Et d’ajouter : "Ce nouvel élan, ces envies de projets, peuvent expliquer paradoxalement cette hausse du montant moyen qui manque chaque mois aux Français pour vivre confortablement".

A lire aussi -6 astuces pour faire des économies grâce à Internet

30 % des Français régulièrement à découvert

Autres chiffres significatifs révélés par l’étude : il semblerait que 30 % des personnes interrogées indiquent boucler leurs fins de mois en étant "juste". Elles sont également 30 % à indiquer être à découvert au moins une fois tous les trois mois. Et si un quart d’entre elles avouent, par ailleurs, rencontrer régulièrement des difficultés financières, elles sont, toujours selon l’étude, un tiers à vivre cette situation "de plus en plus mal".

2018 au beau fixe ?

Publicité
Au regard de ces résultats en berne, une autre partie du baromètre se révèle pourtant de meilleur augure. 51 % des personnes interrogées estiment que leur pouvoir d’achat devrait stagner ou augmenter ces douze prochains mois. Les Français seraient même 64 % à vouloir se lancer prochainement dans des projets nécessitant des dépenses significatives, contre 58 % en 2016. Une conjoncture plus optimiste conclut Céline François pour qui il s’agit là d’"une tendance positive vers un pouvoir d'achat jugé de plus en plus confortable. Ces signes encourageants, déjà observés en 2016, sont confirmés en 2017".

En vidéo - Fort baisse du pouvoir d'achat immobilier des Français