Argent de l’Etat : où part-il ?

Le 21 décembre dernier, le projet de loi de finances 2018 a été adopté. Au programme : 711 milliards d’euros de dépenses prévues. Mais au fait : comment cet argent est-il dépensé ?

Le site Internet du Monde s’est prêté à un petit exercice. Celui d’expliquer comment l’argent perçu par l’Etat sera réparti cette année. Pour ce faire, il a, dans un premier temps, effectué une simulation et estimé que le budget annuel de l’Etat en 2018 avoisinerait les 711 milliards d’euros.

A lire aussi : Budget 2018 : quels impacts sur vos impôts ?

Comment ce montant est-il calculé ?

En prenant en compte le budget général de l’Etat (lequel, rappelle le quotidien, est de 446 milliards d’euros en 2018), les comptes d’affectation spéciale (politiques publiques prioritaires : 76 milliards d’euros), les comptes de concours financiers (129 milliards d’euros), ainsi que les prélèvements sur les recettes de l’Etat (60 milliards d’euros), soit 711 euros milliards d’euros au total. 

De fait, si Le Monde tient à rappeler qu’il s’agit là d’un budget prévisionnel (ce, dans la mesure où il convient d’attendre 2019 afin de savoir s’il a ou non été respecté), le site est néanmoins parvenu à dessiner les grandes lignes de ce budget et à exposer la manière dont cette somme pourrait être répartie en 2018.

Les particuliers et les entreprises d’abord

Parmi les grands gagnants : les entreprises et les particuliers ! 119, 97 milliards d’euros leur seront versés cette année grâce aux différentes niches fiscales existantes et autres dispositifs fiscaux incitatifs. Autre bénéficiaire d’envergure : les collectivités territoriales. En 2018, elles disposeront d’une avance de 107,06 milliards d’euros de la part de l’Etat (soit 15 % de son budget global annuel).

S’ensuivent les dépenses destinées à l’enseignement scolaire (71,56 milliards d’euros), les pensions de retraite et d’invalidité (58,41 milliards d’euros) et la défense pour tout ce qui concerne les dépenses militaires de la France (42,55 milliards d’euros). Dette, recherche et enseignement supérieur, sécurité, travail, emploi, transition énergétique… A chaque secteur, son budget alloué. Ce, jusqu’aux dépenses consacrées aux actions et transformations publiques. Domaine qui, si le budget 2018 se confirme, devrait représenter 0,02 % des dépenses annuelles de l’Etat.

En vidéo - Les enjeux économiques de 2018

Outbrain
Publié par Julie Cohen-Heurton le Wednesday 03 January 2018, 17h21