Finalement, le gouvernement s'est prononcé en faveur de la modulation des allocations familiales avec une entrée en vigueur dès 2015. Les détails avec Planet.fr.

Le gouvernement a suivi la volonté des députés socialistes. En effet, des députés socialistes ont annoncé ce jeudi que le gouvernement était tombé d'accord avec eux pour mettre en place une modulation des allocations familiales selon le revenu, dès 2015. 

A compter de l'entrée en vigueur de la mesure le 1er juillet prochain, les foyers touchant un revenu supérieur à 6 000 euros par mois verront leurs allocations de base divisées par deux. Elles seront divisées par quatre pour les foyers gagnant plus de 8 000 euros par mois, selon Marie-Françoise Clergeau, rapporteure de la partir famille du budget de la Sécurité sociale.

13% des familles concernéesDès 2015, le gouvernement compte sur des économies de 400 millions d'euros, puis de 800 euros pour les années complètes suivantes. Manuel Valls, le Premier ministre, a déclaré en début de soirée ce jeudi qu'il se félicitait de cette mesure "à la fois pour la méthode, car c'est comme cela qaue l'on veut travailler avec le groupe socialiste, et à la fois sur le fond, parce que cette mesure de modulation est une mesure de justice qui va concerner 13% des familles qui perçoivent des allocations familiales". Cette allocation est aujourd'hui de 127 euros par mois pour tous les foyers à partir du deuxième enfant, quelque soient les revenus du foyer.

Publicité
En revanche, contrairement à ce qui avait été envisagé, la prime de naissance ne sera pas touchée. Déjà octroyée sous condition de ressources, la prime de naissance de 923 euros restera donc intacte et la majoration de 64,67 euros pour les enfants à partir de 14 est conservée.