Les enfants sont de plus en plus souvent tenus d'aider leurs parents âgés, lorsque ceux-ci n'ont plus la possibilité de faire face à leurs dépenses. Heureusement, quand la solidarité familiale joue, le fisc peut se montrer généreux, vous permettant de réduire certains de vos impôts. Explications.  

1 - Les loger ou prendre en charge leur logement

Si vos parents sont réellement dans le besoin, il est possible de les loger dans un appartement ou une maison qui vous appartient. Vous pouvez alors déduire de vos revenus au titre de l'obligation alimentaire les loyers, charges comprises, que vous auriez pu réclamer à d'éventuels locataires.

Cependant : restez dans la mesure ! Pour éviter toute fraude, le fisc jugera de la pertinence du bien prêté. Evitez ainsi de loger vos parents dans un 300m2 en plein 8ème arrondissement parisien, alors qu'un 3 pièces leur suffirait.

Et aussi : si vos parents disposent de revenus faibles* ou s'ils ont plus de 75 ans, et que vous décidez de les accueillir chez vous, le fisc vous permet de déduire de vos revenus taxables une somme forfaitaire de 3407 euros par an.

Publicité
Un conseil : renseignez-vous auprès de votre centre des impôts sur ce qu'il est possible de déduire. Pensez à obtenir une réponse écrite dont vous joindrez la copie au moment de votre déclaration d'impôts.

* sous conditions de ressources : 9600 euros pour une personne seule, 14 904 euros pour un couple

Publicité