Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo, la femme de chambre du Sofitel de New York qui l'accusait d'agression sexuelle, seraient finalement parvenus à un accord financier, mettant ainsi fin à plus d'un an de rebondissements  judiciaires.

La fin de la saga DSK-Diallo ? Citant une source confidentielle proche du dossier, le New York Times a en effet récemment révélé que Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo seraient "tranquillement parvenus à un accord" financier qui n'a cependant pas encore été signé. Si les informations du quotidien américain se révèlent vraies, la formidable saga judiciaire qui opposait une femme de chambre du Sofitel à l'ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI) pourrait donc prendre fin. Très médiatisée, cette affaire dans laquelle DSK était soupçonné d'avoir sexuellement agressé Nafissatou Diallo a duré 18 mois. 

6 millions de dollarsDe leur côté, les conseils des deux parties se sont gardés de tout commentaire. Le juge Douglas McKeon, en charge de la procédure civile au tribunal du Bronx à New Yorka lui aussi refusé de communiquer sur cette affaire.  Il a toutefois confirmé qu'une rencontre pourrait avoir lieu "dès la semaine prochaine" au tribunal du Bronx. Le Monde a, quant à lui, révèlé que le montant de cet accord se chiffre à 6 millions de dollars, soit un peu plus de 4,6 millions d'euros.

Les règlements financiers à l'amiable, qui évitent d'aller en procès, sont extrêmement fréquents dans les procédures civiles aux Etats-Unis. Dans le tribunal du juge McKeon, 90% des plaintes au civil se soldent par un accord amiable.

Nafissatou Diallo, 33 ans, avait porté plainte au civil contre DSK le 8 août 2011, pour obtenir des dommages et intérêts. Elle l'accusait de l'avoir contrainte à une fellation dans sa suite du Sofitel le 14 mai précédent. Dominique Strauss-Kahn, 63 ans, a reconnu une brève relation sexuelle "inappropriée" avec la femme de chambre guinéenne qu'il ne connaissait pas, mais a démenti toute violence ou contrainte.

Publicité
Le 19 décembreSi l'accord venait prochainement à être confirmé, l'ancien patron du FMI n'en aurait cependant pas tout à fait fini avec ses ennuis judiciaires. L'ancien patron du FMI est en effet toujours mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée dans l'affaire du Carlton de Lille. Et alors que ses avocats ont demandé l'annulation de cette mise en examen, la justice française rendra sa décision le 19 décembre prochain.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité