"La rue des allocs", lancée ce mercredi sur M6, met en exergue le fléau de la pauvreté en France, qui touche des millions de personnes. L'occasion de se pencher sur le calcul du seuil de pauvreté dans notre pays. 

Ce mercredi, l’émission La rue des allocs commence sur M6. Conçue pour faire vivre au téléspectateur le quotidien de familles en difficulté financière en France, elle donne l’occasion de s’interroger sur la pauvreté au sein de notre pays.

Selon une étude menée en 2013 par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), le seuil de pauvreté en France concernerait 8,6 millions de personnes. Cela représente 14% de la population. Un chiffre en augmentation depuis 2004 et qui correspond généralement, en Europe et en France, à 60% du niveau de vie médian.

À lire aussi – En France, un enfant sur cinq vit en-dessous du seuil de pauvreté

Revenu et ménage

Le niveau médian est une référence : autant de Français vivent au-dessus qu'en-dessous. Le niveau de vie est quant à lui calculé selon deux critères : le revenu disponible et la taille du ménage. On parle de revenu disponible pour désigner l'argent qu'il vous reste chaque mois, une fois les impôts payés, tandis que la taille du ménage correspond au nombre de personnes habitant avec vous et de leur âge.

Publicité
Selon l'INSEE, le seuil de pauvreté se situe par exemple à 1 000 euros pour une personne seule. Pour une famille avec deux enfants de plus de 14 ans, il atteint 2 500 euros. Une autre enquête indique qu'il touche 40% des familles monoparentales et 35% des familles de plus de 4 enfants. Sont exclues de ce calcul les personnes vivant en prison et dans les maisons de retraites par exemple, mais également les personnes sans domicile fixe.

Vidéo sur le même thème – 40% des sportifs de haut niveau vivent avec moins de 500 euros par mois, en France.

Publicité