La Fédération française des sociétés d’assurance vient d’évaluer le coût des inondations et des épisodes de grêle qui ont frappé la France la semaine dernière. Et même si le montant reste  "très approximatif" le bilan est lourd : 500 millions d’euros.

Les inondations qui ont touché le Sud-ouest du pays devraient coûter "entre 300 et 350 millions d’euros" et l’épisode de grêle entre "150 et 200 millions" selon les premières estimations de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) délivrées mercredi sur Radio Classique par son président Bernard Spitz. Il a ajouté que ces premières estimations étaient pour le moment très approximatives.

Le coût des intempéries ne devrait pas affecter les marges et les primes d’assurance, "Le métier des assureurs, ce n’est pas de compter sur le fait qu'il ne se passera rien, tout cela est évidemment pris en compte dans les modèles, l'année 2012 n'avait pas été sanctionnée par énormément d'épisodes climatiques (...). Cela fait partie du métier d'assureur d'assurer", a-t-il ajouté, se félicitant de la réactivité des professionnels sur le terrain.

Une réactivité des professionnels et des institutions

Mardi, Alain Borderie, le président de la Chambre des agents d’assurance de Haute-Garonne affirmait au quotidien La Dépêche : "on ne perd pas de temps. Il faut aller voir son assureur le plus vite possible. Les compagnies prennent des mesures d’urgence, on évalue ce qui est lourd et moins lourd, et on missionne un expert pour évaluer les dégâts sans attendre les arrêtés de catastrophe naturelle."

Publicité
Lundi Jean-Marc Ayrault annonçait le déblocage immédiat de fonds afin d’engager des travaux de réparation des biens publics et la signature d’un arrêté, reconnaissant l’état de catastrophe naturelle dans les Pyrénées. "Les assurances peuvent déjà se préparer à constituer les dossiers d’indemnisation de biens privés", a précisé le Premier ministre.

Au mois de mars déjà, la FFSA avait estimé que l’indemnisation des dégâts provoqués par les chutes de dans  le nord pourrait s'élever à 100 millions d’euros.  

Si dessous la vidéo d'un orage impressionnant à Paris  

Publicité