2018 ou ce qui change pour votre argent

Le premier budget du nouveau gouvernement regorge de modifications sur la fiscalité de votre épargne (Flat tax, IFI...). La "transformation" est en marche même si Emmanuel Macron, en bon rassembleur, ne crée pas de rupture : les cotisations salariales baissent ? La CSG augmente. L'ISF disparaît ? L'IFI le remplace. Etc. En tout cas, les ménages français en auront pour leur argent.

ADIEU ISF, BONJOUR IFI ET FLAT TAX

Depuis lundi, la fiscalité pesant sur le capital a radicalement évolué. L'impôt de solidarité sur la fortune a tiré sa révérence au profit d'un impôt immobilier, tandis que le prélèvement forfaitaire unique vient de connaître ses tous premiers jours d'entrée en vigueur. Le but est clairement affiché : simplifier la fiscalité du capital et surtout réorienter l'épargne des Français vers "l'économie productive".

DE LA POUDRE DE PERLIMPINPIN ?

Quand on étudie les comptes de plus près, on se rend compte que la pression fiscale ne sera pas tant abaissée que cela. On déshabille Pierre pour habiller Jacques. À côté de ces effets d'annonce dont la mesure symbolique de la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des foyers, on remarque que ces baisses d'impôts seront compensées par... des hausses ! Ce qui n'est pas surprenant en soi, la nature ayant horreur du vide. Hausse de la CSG pour les retraités et alourdissement de la fiscalité écologique pour les salariés qui, on vous le rappelle, devaient profiter d'une baisse des cotisations sociales.

UN AMENDEMENT PANDA

On ne soupçonne pas l'effet d'un bébé panda. Le charme a même opéré jusque dans les travées de l'Assemblée Nationale. Selon Challenges, les députés ont approuvé une baisse de la TVA applicables aux parcs zoologiques. Une mesure qui va laisser un trou dans les caisses de l'État évalué à 7,2 millions d'euros par an. Et d'après Challenges, l'Élysée serait intervenu la veille du vote à l'Assemblée auprès d'un parlementaire de la majorité, pour favoriser ce beau cadeau fiscal de fin d'année.

L'OPA RATÉ DU JOUR

La fusion entre Moneygram et Ant Financial Group, la filiale financière du géant chinois du commerce en ligne Alibaba Group, n'aura pas lieu. Les deux groupes ont annoncé qu'ils renonçaient à ce projet de mariage, l'administration Trump n'ayant pas donné sa bénédiction à cette union. Ce n'est pas la première fois que Washington oppose une fin de non-recevoir au rachat d'un groupe américain par une société de l'Empire du Milieu. En septembre dernier, l'administration Trump avait refusé que le fabricant de semi-conducteurs Lattice Semiconductor Corporation entre dans le giron d'un fonds d'investissement détenu par des Chinois. Encore un nouvel épisode qui devrait rafraîchir encore plus des relations déjà tendues entre les deux pays.

UN HIVER VITAMINÉ

Encore un nouvel indicateur qui atteste de la vigueur de l'économie américaine. Contre toute attente, l'activité du secteur manufacturier américain a la pêche avec un indice qui est ressorti à 59,7 en décembre, contre 58,2 en novembre. Le consensus tablait sur un recul minime de l'indice à 58,1. Une bonne statistique annoncée au lendemain de la publication d'un indice de production industriel en zone euro au plus haut de l'histoire de la zone euro. Les investisseurs ont la banane. Une belle salade de fruits pour passer l'hiver en forme.

NOUVEAU TRIPLE RECORD

Wall Street a commencé cette deuxième séance de l'année sur les chapeaux de roue. Les trois indices majeurs ont inscrit de nouveaux records après une hausse surprise de l'indice ISM manufacturier aux États-Unis et dans l'attente des "minutes" de la Fed. Le S&P 500 a franchi pour la première fois de son histoire le seuil des 2.700 points, le Dow Jones n'est pas en reste avec un pic historique atteint à 24 941.92 points tout comme le Nasdaq qui vient d'afficher un nouveau sommet à 7069,15 points.

50.000%

Ce n'est pas le taux d'inflation du Venezuela, mais bien la progression du Ripple, une autre des nombreuses cryptomonnaies existant sur le marché. Moins médiatisée que le Bitcoin, cette monnaie virtuelle a enregistré dans son coin et discrètement, une des meilleures performances l'an dernier. Alors qu'elle ne valait que 0,0064 dollar au premier janvier 2017, elle cote aujourd'hui... 3,15 dollars. Et selon certains observateurs, le Ripple aurait encore du potentiel à revendre.

LA FRANCE SANDÉRISTE

La Dacia Sandero vient de détrôner la Peugeot 208 du classement des voitures les plus vendues au particuliers en France en 2017, selon une étude du cabinet AAAData. Le succès du modèle phare de Dacia, permet à Renault d'éviter la sortie de route.

L'AUTRE SOIRÉE QUE TOUS LES JEUNES ATTENDENT

Après le réveillon, pas le temps de souffler. MonFinancier vous prépare le jeudi 11 janvier une soirée jeunes inoubliable. Une soirée pour poser toutes vos questions à nos experts : comment placer ses premiers salaires ? Faut-il acquérir sa résidence principale ? Comment profiter au mieux du levier du crédit et des taux historiquement bas ? Et surtout assister à une conférence consacrée aux enjeux patrimoniaux des 25-40 ans. Vous vous trouvez mal accompagné dans la gestion de votre épargne, soit par les robots des applis ou plateformes de banques en ligne, soit par un conseiller bancaire dépassé par les enjeux des jeunes d'aujourd'hui ? Venez, mais ne venez pas seul ! Invitez vos amis, conjoint, frères et soeurs, et passons tous ensemble une soirée riche et conviviale. Je m'inscris à la soirée jeune du 11 janvier.

LE TTSO DE LA SEMAINE

Brève de comptoir : selon une étude Malakoff-Mederic, pour 97% des salariés et pour 99% des dirigeants, la qualité de vie au travail (QVT) est un élément de performance de l'entreprise. C'est heureux car la QVT semble aussi être un élément de satisfaction... différenciée : 96% des dirigeants la jugent bonne à très bonne, un avis que partagent aussi les salariés mais "seulement" à 71%. Et si votre résolution n°1 pour 2018 était de faire monter ces deux chiffres à 100% ? N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Outre le triple record à Wall Street, les marchés asiatiques ne s'en sortent pas si mal que cela. La Bourse de Tokyo parvient même à voler la vedette aux indices américains avec un indice Nikkei qui bondit de 3,26% pour ainsi clôturer à 23.506,33 points, soit à des plus hauts depuis 1992. La place tokyoïte qui était fermée mardi et mercredi, commence donc l'année en fanfare. Les récentes tensions en Iran toujours le rebond des cours du cours du pétrole. Le Brent évolue à plus de 68 dollars, au plus haut depuis juin 2015 et le WTI cote sur les 62 dollars, toujours à des pics de mai 2015.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com par Sabrina Sadgui (rédactrice web) le 04/01/2018.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité