Au terme de la campagne des candidats aux primaires du Parti socialiste, c'est l'heure des comptes. Voici le détails des budgets des candidats à la primaire du PS, du plus dépensier au plus économe.

A l'approche du premier tour des primaires du Parti socialiste, 20 minutes s'est penché sur la question du budget des candidats en demandant aux équipes de campagne de chaque candidat de dévoiler leurs comptes.

Notez que chacun d'entre eux a reçu une dotation de 50 000 euros de la part du parti, et ont à leur disposition une salle pour leurs conférences de presse, ainsi qu'une voiture de location avec une carte qui leur permet de régler l'essence et les péages.

 

François Hollande : environ 250 000 euros

L'équipe de François Hollande a rogné sur le budget des tracts et des affiches pour privilégier les meetings, qui peuvent coûter jusqu'à 15 000 euros. La campagne bénéficie également de dons d'élus.  

Martine Aubry : environ  200 000 euros

La campagne, financée, entre autres, par des dons d'élus, est jugée peu coûteuse par les membres de l'équipe de Martine Aubry qui rappellent que la campagne des régionales 2010 a coûté jusqu'à 600 000 euros... pour une seule région.    La plus grosse dépense de la candidate a été sa "Lettre aux Français", distribuée en 1,5 millions d'exemplaires et qui a coûté 46 000 euros.

Arnaud Montebourg : 110 000 euros

L'équipe d'Arnaud Montebourg explique qu'ils ont choisi de financer la campagne grâce aux dons des militants. Le candidat est aussi aidé par des proches, qui mettent à sa disposition véhicules et hébergements.  

Ségolène Royal : environ 100 000 euros 

A l'instar d'Arnaud Montebourg, Ségolène Royal compte sur les dons, qui viennent des bénévoles de "Désir d'avenir". Pour limiter les dépenses, les coûts des meetings sont limités à 10 000 euros.  

Manuel Valls : 80 000 euros

Publicité
En dehors, de son site internet, qui a représenté une grosse dépense, l'équipe de Manuel Valls tente de réduire les coûts au maximum grâce à des "combines" pour économiser sur le transport, l'hébergement, selon 20 minutes. Par ailleurs, grâce à son association, Manuel Valls a pu engranger des fonds depuis deux ans.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :