Jean-Luc Mélenchon

-    Le SMIC à 1700 euros brut : c’est LA mesure sociale du candidat du Front de gauche. Une proposition qui n’est pas inédite : si Mélenchon propose une augmentation de 20 %, le Général de Gaulle, lui,  avait été augmenté de 35% le Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) en 1968.

 

-    Le rétablissement de la carte scolaire : fervent défenseur de l’école républicaine et de la mixité sociale, Jean-Luc Mélenchon réhabilitera ce système d'affectation des élèves dans une école, un collège ou un lycée sur critère géographique. L’ancien ministre de Lionel Jospin souhaite également titulariser les 800 000 précaires de la Fonction publique et rendre l’école obligatoire de 3 à 18 ans.

 

-    Le rétablissement de la proportionnelle à toutes les élections : comme d’autres candidats - Philippe Poutou et Marine Le Pen - Jean-Luc Mélenchon a inscrit cette proposition dans son programme. L’objectif : accordant aux divers partis politiques ou listes candidates un nombre d'élus proportionnel au nombre de suffrages obtenu.

 

-    La sortie de l’Otan : l’Otan n’est ni plus ni moins qu’un « système d’alliance qui présenterait une illégitimité historique  depuis l’effondrement du pacte de Varsovie, et qui pour justifier son existence chercherait à provoquer des raisons d’exister ». Un pacte « dangereux » pour le président du Front de gauche.

 

Publicité
-    Le blocage des échanges de capitaux avec les paradis fiscaux : la lutte contre les dérives du capitalisme est l’un des grands axes de ce programme. Outre la suspension de ces échanges, ce dernier prévoit également le placement sous contrôle social des banques privées qui ne respecteraient pas la nouvelle réglementation en matière de lutte contre la spéculation et la financiarisation de l’économie.