Alors que le Front de gauche se prépare à un grand rassemblement dimanche à Paris, les sympathisants de toute la France pourraient ne pas réussir à se rendre sur place. Le problème ? Des tarifs exhorbitants proposés par la SNCF... contrairement à ceux proposés dimanche dernier pour le meeting de Nicolas Sarkozy. Les détails avec Planet.fr.

Le Front de gauche prépare une "reprise" de la Bastille ce dimanche à Paris. Les sympathisants de Jean-Luc Mélenchon devraient donc affluer en masse de toute la France... s'ils arrivent à se déplacer !

En effet, si l'organisation de covoiturage et du transport par cars ne pose pas problème, le Front de gauche à maille à partir avec la SNCF. Au siège du parti, on explique que "les tarifs qu'on nous propose pour des trains spéciaux sont au-delà de ce que les militants peuvent payer. Par exemple, pour un aller-retour Marseille-Paris, le tarif c'est 130 euros".

"Ca va chauffer"Dimanche dernier, les trains spéciaux résérvés aux militants UMP désireux de se rendre à Villepinte au meeting de Nicolas arkozy n'affichaient pas les mêmes tarifs. Ainsi, un trajet Nice-Paris revenait à seulement 10 euros.

Publicité
Samedi dernier, dans l'émission Salut les terriens, présentée par Thierry Ardisson sur Canal +, Jean-Luc Mélenchon a prévenu Guillaume Pépy, PDG de la SNCF : "S'il empêche nos trains de partir, ça va chauffer".

© Place au peuple / Wikimédia Commons & © MaxPPP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :