Vidéos Argent/Bourse
Les Britanniques se prononceront demain par référendum sur le maintien ou la sortie de leur pays l'Union européenne. Cela fait depuis plusieurs mois que le possible Brexit agite les débats. Quelles en seraient les conséquences pour la Grande-Bretagne et l'UE ? Marc Touati, économiste et président du cabinet ACDEFI estime que "le Brexit va être évité de justesse. "Le Royaume-Uni ne devrait pas avoir peur, s'il y avait un Brexit, ça serait plus dangereux pour l'Union européenne", a-t-il expliqué. Selon lui, le vrai enjeu, c'est l'avenir de l'Europe. Qu'est-ce qu'on veut pour l'Europe de demain et comment va-t-on réagir ? Telle est la question qu'on devrait se poser quelle que soit l'issue du Brexit, avance l'économiste. "Le vrai danger aujourd'hui, c'est la montée des populismes en Europe". "Là, on touche la clé de l'avenir de la zone euro et de l'UE", a-t-il lancé. - Intégrale Bourse, du mercredi 22 juin 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Éric Venet, directeur de gestion de Montbleu Finance, a décrypté l'actualité macroéconomique de ce lundi 6 juin 2016. - Intégrale Bourse, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Selon les statistiques d'Eurostat, les prix à la consommation ont reculé de 0,1 % sur un an en mai après une baisse de 0,2 % en avril. Le crédit aux entreprises a, quant à lui, augmenté de 1,2 % en avril, sa plus forte progression depuis novembre 2011, d'après la BCE. Ces chiffres devraient conforter l'institution de Francfort dans sa volonté de rester attentiste demain. Elle devrait également relever ses prévisions d'inflation pour 2016 et 2017 en raison de la stabilisation des cours de l'or noir. Alors, que faut-il attendre de la réunion de la BCE demain ? - Décryptage de l'actualité macroéconomique avec Guillaume Menuet, chef économiste pour la zone euro chez Citigroup. - Intégrale Bourse, du mercredi 1er juin 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
L'inflation en zone euro est restée négative en mai, mais légèrement moins qu'en avril en raison d'un ralentissement de la baisse des prix de l'énergie, d'après une première estimation publiée ce mardi par Eurostat. Conformément aux attentes des économistes, les prix à la consommation ont reculé de 0,1% sur un an après une baisse de 0,2% en avril. Un chiffre qui devrait inciter la Banque centrale européenne à privilégier le statu quo jeudi lors de sa réunion de politique monétaire. - Décryptage avec John Plassard, directeur adjoint de Mirabaud Securities. - Intégrale Bourse, du mardi 31 mai 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Ce lundi, l'Insee a livré sa deuxième estimation de la croissance du PIB au premier trimestre. L'institut a rehaussé son évaluation, qui passe de 0,5 à 0,6%. Cette progression remarquable de l'économie française s'explique avant tout par la force des moteurs internes de la croissance que sont la consommation des ménages, en hausse de 1% au premier trimestre, et notamment l'investissement des entreprises, qui bondit de 2,4%. Toutefois, la période d'avril à juin devrait être moins bonne. Alors, la croissance en zone euro peut-elle se maintenir durablement sans plus de réformes ? - Décryptage avec Samy Chaar, chef économiste chez Lombard Odier. - Intégrale Bourse, du lundi 30 mai 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
La publication des "minutes" de la Fed mercredi soir a provoqué la surprise sur les marchés. Alors que les investisseurs écartaient une hausse des taux en juin, l'institution a jugé, lors de sa dernière réunion d'avril, qu'il pourrait être "opportun" de procéder à un deuxième relèvement des taux après celui de décembre dernier. Toutefois, la décision dépendra des indicateurs macro-économiques. Alors, la Réserve fédérale américaine montera-t-elle ou non ses taux directeurs le mois prochain ? - Débrief des "minutes" de la Fed avec Frederik Ducrozet, économiste Europe Senior chez Pictet Wealth Management. - Intégrale Bourse, du jeudi 19 mai 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos A la une
D'après la première estimation de l'office européen de statistiques Eurostat, le taux d'inflation était de 0,1% en novembre sur un an, exactement comme en octobre. Les économistes tablaient sur une légère progression (inflation à 0,2%). Le chiffre de novembre était particulièrement attendu par les analystes. Cet indicateur est déterminant avant la réunion jeudi de la BCE (Banque centrale européenne). - Avec: François Cabau, chef économiste France chez Barclays. - Intégrale Bourse, du mercredi 2 décembre 2015, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Publicité