Vidéos Argent/Bourse
La Banque centrale européenne (BCE) a commencé hier à racheter des obligations émises par les entreprises de la zone euro. Elle souhaite, en effet, faire baisser les primes de risque et les niveaux absolus de taux via ces rachats. L'institution de Francfort prévoit des achats mensuels compris entre 5 et 10 milliards d'euros. Depuis hier, la BCE aurait déjà acheté des obligations Engie, Renault, Siemens, Telefonica et Generali. Cependant, on ignore encore le montant de ces rachats. - Avec: Thierry Sarles, responsable gestion de taux chez CPR AM. - Intégrale Bourse, du jeudi 9 juin 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
La Banque centrale européenne (BCE) commence ce mercredi à racheter des obligations émises par les entreprises de la zone euro. Son objectif est de faciliter le financement de celles-ci, pour les inciter à investir. L'institution de Francfort prévoit des achats mensuels compris entre 5 et 10 milliards d'euros. Ils devraient s'étendre au moins jusqu'au printemps 2017. Cette mesure, annoncée le 21 avril dernier, viendra en complément des rachats de dettes publiques que la BCE mène déjà depuis plus d'un an. C'est donc un nouvel élément inédit de la panoplie de mesures qu'elle déploie depuis des mois pour faire repartir l'inflation. - Avec: Sébastien Barthélémi, responsable de la recherche crédit chez Kepler Cheuvreux. - Intégrale Bourse, du mercredi 8 juin 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Publicité