Elle est de loin la méthode la plus méconnue si vous souhaitez investir dans l’immobilier et pourtant… La vente aux enchères vous permet d’acheter immédiatement des biens pour le moins originaux avec une décote intéressante. Encore faut-il savoir comment procéder.

Acheter sur plan deux voire trois années avant que votre futur logement ne soit achevé est une chose. Et cela permet, notamment dans le neuf, de bénéficier de certains avantages (diminution des frais de notaire, exonération de taxe foncière, défiscalisation etc.). Mais acheter là, maintenant, tout de suite, dans le cadre d’une vente aux enchères un bien immobilier comporte, là encore, son lot de points positifs. Mais au fait, de quoi parle-t-on ? De ventes aux enchères certes. Sauf qu’il en existe deux sortes qu’il convient de distinguer.

-          La vente judiciaire d’un côté. Elle se tient dans un tribunal de grande instance et les séances sont organisées par un juge. Dans la majorité des cas, il est question de biens vendus suite à des saisies.

-          La vente notariale de l’autre côté. Dans ce cas, elle est organisée par la chambre des notaires. Quant aux biens, ils sont volontairement cédés par les propriétaires.

A lire aussi : Les ventes aux enchères, est-ce toujours un bon plan pour faire des affaires ?

20 à 30 % de décote

Cette distinction effectuée, sachez que le fait de passer par ce biais peut vous permettre de réaliser des économies significatives. Grâce à la décote, vous avez la possibilité d’acheter un bien dont la valeur aux enchères sera de 20 à 30 % moins chère que celle d’un bien vendu sur le marché de façon traditionnelle. Pour quelles raisons ? Parce qu’il s’agit généralement de ventes judiciaires où les logements proposés sont vendus dans des situations de crise.

Dans le cas de ventes notariales, même son de cloche. Les vendeurs appliquent une décote importante afin de vendre plus rapidement leurs biens. Surtout s’ils ont des dettes à payer, ou des impôts dont ils doivent s’acquitter. Prudence néanmoins, car la décote n’est pas systématique. Certains logements peuvent, suite à un effet d’emballement, parfois être vendus plus chers que leur valeur sur le marché.

Acheter rapide

Autre intérêt et pas des moindres : la rapidité d’acquisition. Contrairement à la voie classique, le fait de passer par la vente aux enchères pour acquérir un bien permet d’en jouir plus rapidement. Et pour cause : il convient de le payer dans un délai de 45 jours maximum après l’adjudication. Sachez néanmoins, que si vous avez acheté un bien par ce biais, toutes les personnes présentes au moment de la vente, peuvent encore enchérir pour le remporter dans les 10 jours suivant l’adjudication.

La force de ce procédé tient au fait qu’il permet à quiconque souhaite investir dans l’immobilier d’accéder à des produits particulièrement rares. A commencer par des biens vendus par des domaines, l’Etat ou des associations.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Avant toute chose, si vous dénichez la perle rare et que le bien en question est vendu aux enchères, il convient de noter la date ainsi que l’horaire prévus dans l’annonce. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’y a généralement qu’une seule visite organisée. Deuxième étape : il importe ensuite de vous mettre rapidement en relation avec votre banque. Histoire de vous assurer que vous pouvez effectivement contracter un prêt immobilier. De fait, si vous remportez la vente alors que vous ne disposez pas des fonds pour la régler, ni d’un crédit immobilier, vous devrez, dans tous les cas, régler son montant.

Que se passe-t-il le jour J ?

Publicité
En vous rendant sur le lieu de la vente et avant que celle-ci ne commence (dans une chambre des notaires lorsqu’il s’agit d’une vente notariale), il conviendra d’accomplir quelques formalités : déposer un chèque de consignation, justifier votre identité et signer une autorisation d’enchérir. Une fois la séance ouverte, vous pourrez alors enchérir tant que l’offre reste dans votre budget. Il suffit de lever la main. Le président fixe des prix qui augmentent au fur et à mesure jusqu’à ce que plus personne ne soit en mesure d’enchérir. Le dernier individu ayant levé la main remportera le bien en question. C’est ce que l’on appelle : l’adjudication.

Si tel est votre cas, vous deviendrez propriétaire du bien très rapidement.

En vidéo - Ventes aux enchères immobilières notariales: les bonnes affaires à ne pas rater