Revue du web
Avec La Tribune
L'accord de Paris sur le climat permet de poser des fondations solides. Mais les travaux de la COP22 qui s'ouvre à Marrakech vont devoir impulser une accélération du processus. Par Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la CCNUCC et Salaheddine Mezouar, président de la COP22 et ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Royaume du Maroc
Publicité