Politique
Après les commémorations mardi de l’abolition de l’esclavage, le président a évoqué le vide laissé depuis le départ d’un ministre emblématique du gouvernement.
Publicité