Vidéos Alaune
Au moins treize morts, dont des enfants et des femmes. C'est le bilan des premiers bombardements lancés par l'Arabie Saoudite sur la capitale yéménite. Les raids aériens ont touché dans la nuit de mercredi à jeudi plusieurs quartiers de Sanaa. L'opération militaire rassemble plus de 10 pays. Elle a pour objectif de défendre le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, confronté à une rébellion de la milice chiite des Houthis, qui progresse vers le sud du pays. Le déclenchement de cette opération coïncide avec la prise de l'aéroport d'Aden par les insurgés mercredi. C'est dans cette grande ville qu'est réfugié le président depuis la prise de la capitale en février. Selon la garde présidentielle, le chef de l'État a été contraint de fuir sa résidence et on ignore où il se trouve actuellement. L'Arabie saoudite ainsi que l'Égypte, le Qatar, le Koweït, Bahreïn et les Émirats arabes unis ont indiqué dans un communiqué avoir répondu à l'appel du président Hadi. Les États-Unis apportent de leur côté un soutien en logistique et en renseignement à l'opération.
Publicité