Vidéos à la une
Invité sur BFMTV ce vendredi, Mohamed Sifaoui, journaliste spécialiste du terrorisme islamiste, a réagi à la déclaration de François Hollande, selon laquelle, le réseau des attentats de Paris et Bruxelles était "en voie d'être anéanti". Une affirmation un peu optimiste pour l'auteur qui a voulu rester "très prudent". "Si on doit comptabiliser ceux qui constituaient la galaxie Abaoud, Akrou, Kriket, Bengalem, il s'agit de quelques centaines d'individus", a-t-il expliqué. D'après lui, Daesh a fait revenir "un certain nombre d'éléments opérationnels, après les avoir soumis à une formation". "Si même l'artificier (Najim Laachraoui, ndlr) se fait exploser, cela veut dire que d'autres sont capables de fabriquer des engins explosifs", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
Les échanges entre Salah Abdeslam et les enquêteurs lors de son audition du 19 mars ont été publiés ce vendredi par BFMTV. Une entrevue où le jihadiste semble minimiser son rôle dans les attentats de Paris. Marc Trévidic a déclaré, sur notre chaîne, que le terroriste disait "beaucoup de mensonges sur ses relations avec Abaoud". "C' est logique qu'il minore sa participation, mais même en la minorant elle est énorme", a expliqué l'ancien juge antiterroriste. "Il doit avoir une personnalité un peu plus complexe que l'automate terroriste qui vient pour se faire exploser", a-t-il estimé. "Il a une personnalité avec des failles, des retours en arrière", a-t-il indiqué, ajoutant que Salah Abdeslam "savait très certainement que des attentats se préparaient".
Publicité