Vidéos A la une
Younes Abaaoud, petit frère d'Abdelhamid, l'instigateur des attentats de Paris, va-t-il se venger en Europe ? C'est ce que laisse craindre une note d'Interpol, consulté par " Paris Match ". Le garçon, âgé de 15 ans seulement, aurait été localisé en Arabie Saoudite par des enquêteurs belges. Le document indique que Younes a contacté sa soeur en Belgique par téléphone le 18 février et lui a dit : " J'arrive ici à 10h ". En décembre 2015, un homme proche de l'Etat islamique avait déjà annoncé sur Facebook que Younes, surnommé le " lionceau du Califat " avait pour projet de venger son frère tué dans l'assaut à Saint-Denis le 18 novembre. En janvier 2014, alors que Younes n'a que 13 ans, son frère Abdelhamid vient le chercher dans son école de Molenbeek pour l'emmener en Syrie. Les deux frères ont ensuite intégré la Katiba Al-Battar, " l'épée des prophètes ", un groupe mené par des Libyens. Contacté par " Paris Match ", le Ministère de l'Intérieur a démenti avoir eu connaissance de cette note.
Société
L’homme qui avait logé des terroristes présumés à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a écrit une longue lettre aux juges d’instruction dans laquelle il continue de clamer son innocence.
Vidéos A la une
Le procureur de Paris a tenu un point presse mardi pour faire un point sur l'enquête des attentats de Paris. Parmi les révélations, le procureur a dévoilé que le terroriste projetait de se faire exploser dans un centre commercial de la Défense quelque jour après les premières attaques. Autre révélation, Abdelhamid Abaaoud et un complice non identifié, ont été filmé par les caméras de surveillance du métro le soir des attentats, avant de se rendre dans le quartier du Bataclan, alors que la prise d'otage était encore en cours dans la salle de spectacle. Le terroriste serait resté dans les environs jusqu'à la fin de l'assaut au Bataclan. Les enquêteurs cherchent maintenant à connaître l'emploi du temps d'Abaaoud les quatre jours suivants les attentats.
Publicité