Vidéos A la une
Myriam Quéméner, magistrat au parquet général de la Cour d'appel de Versailles et auteur de "Cybersociété, entre espoirs et risques" aux éditions l'Harmattan, était sur le plateau de BFM Story. Le défi Facebook, "A l'eau ou au resto" a viré au drame. Un jeune homme de 19 ans s'est noyé dans le Morbihan, à Béganne.
Vidéos A la une
Encore un défi Facebook qui aura tourné au drame. Jeudi soir, un jeune homme est mort noyé, à la suite du défi intitulé "A l'eau ou au resto". Le principe est de se jeter à l'eau 48 heures après avoir été nommé, preuve vidéo à l'appui, ou d'inviter ses amis à dîner. A Béganne, dans le Morbihan, ils vont encore plus loin. La victime s'est jetée à l'eau avec son vélo, auquel elle s'était attachée pour pouvoir le récupérer plus facilement. A presque six mètres de profondeur, le poids du vélo a empêché toute remontée à la surface pour ce jeune homme de 19 ans.
Vidéos A la une
Après la mort par noyade, jeudi soir à Béganne, d'un jeune homme participant à un défi lancé sur Facebook, la police incite les jeunes qui pourraient se laisser tenter à "faire preuve de bon sens". "Il y a peut-être des défis qui ne présentent aucun risque, mais en l'état actuel des choses, ceux que nous avons eu à connaître présentent un caractère dangereux et nous devons sensibiliser la population sur ce phénomène", déclare Franck Dehay, porte-parole de la direction générale de la police. Le défi "A l'eau ou au resto" consiste à se jeter à l'eau et à en fournir la preuve filmée dans les 48 heures ou, à défaut, à offrir un dîner au restaurant à ses amis.
Vidéos A la une
Le défi Facebook, "A l'eau ou au resto", a causé la mort d'un jeune homme de 19 ans, jeudi soir, dans le Morbihan, à Béganne. Le défi consiste à se jeter à l'eau, preuve vidéo à l'appui, ou à offrir un dîner dans les 48 heures à ses amis. Dans cette variante mortelle du "jeu" la victime s'était attachée à un vélo avant de sauter à l'eau et de se noyer. "Nous ne sommes pas sur une qualification pénale. Il n'y a pas de non-assistance à personne en danger, il n'y a de provocation à se mettre en danger. Nous avons un jeune qui se met volontairement à l'eau", a déclaré Igor Souchu, substitut du procureur de Vannes.
Vidéos A la une
La direction générale de la police nationale a lancé vendredi une mise en garde contre la mode du "à l'eau ou au resto", dont les adeptes font une large promotion sur les réseaux sociaux. Cette pratique consiste à se filmer en train de se jeter dans l'eau glacée, de préférence habillée d'une tenue loufoque et d'envoyer la vidéo à ses amis qui devront, à leur tour, relever le "défi", sinon vous payer un resto. Ce jeu a déjà fait un blessé grave dans le Pas-de-Calais fin mai.
Publicité