Un peu plus d'un an après le limogeage de l'ancien directeur de la police judiciaire parisienne, c'est au tour de son successeur d'être dans la tourmente. Retour sur les nombreux scandales qui ternissent la réputation du "36".

©AFP

AFP

Quand le patron de la PJ avertit Brice Hortefeux 

Publicité
Le premier scandale de ces dernières années revêt un caractère politique. En novembre 2013, Christian Flaesch, le directeur de la PJ de Paris, téléphone à Brice Hortefeux pour le prévenir de sa convocation devant les juges. Seulement, Brice Hortefeux, qui devait témoigner dans l'enquête sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, est sur écoute. Christian Flaesch fait d'abord l'objet d'une mise en garde du parquet général avant d'être limogé. En effet, informé de cette "faute de déontologie", Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, remplacera rapidement le "grand flic".
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité