Société
Selon la CGT, le changement de nom du gestionnaire du réseau français de distribution d’électricité coûtera plusieurs centaines de millions d’euros. Un montant contesté par la direction de l’entreprise.
Publicité