Société
Deux conducteurs qui avaient été flashés à 244km/h alors qu’ils faisaient la course sur une autoroute ont été relaxés, ce jeudi, par le tribunal de police d’Agen (Lot-et-Garonne). La raison ? Des ratures sur les PV et l’absence d’homologation des radars.
Publicité