Vidéos A la une
Jean Veil, l'avocat de la Société générale, a réagi ce lundi sur BFMTV, à la publication par Mediapart et 20Minutes d'un enregistrement relatif à l'affaire Kerviel. On y entend la juge Chantal de Leiris exprimer ses doutes, alors qu'elle était enregistrée à son insu par une policière. Jean Veil a dit vouloir une "déclaration" de la magistrate "dont je pense qu'elle nous permettra de comprendre dans quelles conditions elle s'est exprimée". "On ne peut pas avoir des policiers qui viennent enregistrer des conversations personnelles avec des collaborateurs" a-t-il ajouté. "Sur le plan moral, dans quelle société sommes-nous si tout le monde s'enregistre?" s'est-il interrogé.
Vidéos A la une
Mediapart et 20 Minutes ont publié dimanche un enregistrement qui pourrait faire basculer l'affaire Kerviel. Sur cette bande son, Chantal de Leiris, enregistrée à son insu, exprime ses doutes. L'ancienne vice-procureure du parquet de Paris qui a suivi l'enquête sur les pertes de la Société Générale avance que la banque savait tout des pratiques de son trader. "C'est évident", répète-t-elle à plusieurs reprises. Cette publication survient alors que Jérôme Kerviel était attendu lundi, au tribunal, pour tenter de faire réviser le procès qui l'oppose à l'établissement bancaire. Il avait été condamné à cinq ans de prison pour "abus de confiance", autrement dit, pour avoir commis un délit que sa hiérarchie était censée ignorer. La Société générale dénonce une manipulation médiatique.
Publicité