Vidéos à la une
RECKLINGSHAUSEN - 9 janvier 2015 - Descente de la police allemande dans un foyer de demandeurs d'asile dans l'ouest du pays. Là aurait peut-être séjourné l'assaillant du commissariat du 18ème arrondissement de Paris. Des médias allemands affirment que l'homme s'était fait enregistrer en Allemagne sous quatre identités différentes. Repéré par les autorités allemandes pour avoir peint un symbole de l'État islamique sur le mur de son foyer, il avait finalement disparu au mois de décembre. Mais de nombreux doutes demeurent sur son identité et son parcours en Europe et Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur appelle à la prudence sur la divulgation d'informations. L'individu avait fait irruption jeudi devant un commissariat parisien, brandissant un hachoir de boucher. Les policiers qui l'ont abattu ont retrouvé sur lui une profession de foi en faveur de l'EI.
Publicité