Société
Trois mois après l'attentat de Nice, une cérémonie a eu lieu samedi à Nice en mémoire des 86 victimes de l'attaque du 14 juillet. Découvrez les moments forts de l'hommage en images. 
Société
Alors qu’il avait sauvé la vie d'un homme sur la Promenade des Anglais, lors de l’attentat du 14 juillet, l'homme est poursuivi en justice pour violences contre son ex-compagne. 
Vidéos A la une
Comment mettre des mots sur le terrible drame de Nice ? La question hante les parents. Les plus jeunes peuvent parfois avoir du mal à comprendre ce qui s'est passé. Ils peuvent aussi craindre pour leur sécurité. Quelques conseils à suivre.
Vidéos A la une
Une semaine tout juste après l'attentat qui a fait 84 morts à Nice, l'émotion reste très intense dans un village de l'Aude, particulièrement touché. Environ 1000 personnes se sont rassemblées à Bram mercredi soir pour une marche blanche en hommage à une famille du village décimée lors du carnage, un couple et quatre membres de sa famille.
Vidéos Argent/Bourse
Après le drame qui a touché Nice, la ville tourne au ralenti. Les commerces reprennent progressivement leurs activités mais la saison s'annonce difficile.
Vidéos A la une
Après l'attentat du 14 juillet qui a fait 84 morts à Nice, les demandes pour devenir réservistes au sein de la gendarmerie explosent, dix fois plus qu'en temps normal. Dans le département des Yvelines, la sélection se fait selon des critères précis. Pour pouvoir intégrer la réserve, il faut être de nationalité française et avoir fait sa journée d'appel à la défense. Après deux semaines de formation, les réservistes sont convoqués en fonction de leurs disponibilités. Le département des Yvelines compte 350 gendarmes réservistes pour 700 militaires de carrière.
Vidéos A la une
Après le grand hommage rendu lundi aux victimes de l'attentat du 14 juillet sur la Promenade des Anglais, les Niçois comme les touristes continuent ce mardi de se recueillir sur le front de mer. "Lorsque l'on va passer sur cette Promenade, ça va être difficile", explique l'un des passants.
Vidéos A la une
À Nice, des centaines de personnes ont formé lundi soir une immense chaîne humaine pour déplacer les fleurs, les peluches, ou encore les bougies déposées sur la Promenade des Anglais en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet. Lors de ce moment solennel, seul le crissement du cellophane qui emballait les fleurs, et quelques sanglots brisaient le silence.
Vidéos A la une
Alors que la question du déplacement des fleurs déposées sur la Promenade des Anglais à Nice, en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet, a rythmé la journée de lundi, trois femmes ont fait une proposition à la mairie. Elle suggèrent de faire une chaîne humaine pour accompagner "les personnes dans la douleur profonde."
Vidéos A la une
C'est un amas de détritus et de messages d'insultes qui recouvre maintenant l'endroit précis où Mohamed Lahouaiej Bouhlel a été abattu par les policiers à l'issue de sa chevauchée sanglante dans la foule. Si les 84 morts et les dizaines de blessés de l'attentat font l'objet de multiples hommages le long de la Promenade de Anglais et dans toute la ville, l'auteur de la tuerie du 14 juillet reçoit symboliquement crachas et ordures de la part de nombreux Niçois venus ainsi se défouler et exprimer leur colère sur cet autel improvisé. On peut ainsi y lire un "assassin" et un "lâche" écrits à même le sol. Une manifestation de rage relativement rare mais qui montre à quel point les habitants de la ville restent sous le choc. 30 000 d'entre eux se trouvaient rassemblés sur la célèbre avenue niçoise pour le feu d'artifice le soir de l'attaque et la plupart ont été touchés, même indirectement, lors de cette scène d'horreur. A quelques mètres de là, peluches, bougies, fleurs et messages de sympathie viennent s'entasser et donner au front de mer des allures de mausolée. Lundi 18 juillet, une minute de silence a été respectée à Nice et dans toute la France en mémoire des victimes.
Vidéos A la une
Une parenthèse loin des polémiques ? 42.000 personnes se sont rassemblées à Nice ce lundi pour observer une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet. Du Tour de France au Mont-Saint-Michel en passant pas l'hôpital de la Conception à Marseille... pour de nombreux Français, venir se recueillir était une évidence.
Vidéos A la une
Cinq heures après la minute de silence observée en hommage aux victimes de l'attentat de Nice, la Promenade des Anglais se désemplissait peu à peu mais de nombreuses personnes se recueillait toujours devant le mausolée improvisé. Il devrait être déplacé dans la nuit par la municipalité.
Vidéos A la une
Le procureur de Paris, François Molins, à la tête du parquet antiterroriste saisi de l'enquête sur l'attentat de Nice, a procédé à un point sur ses avancées ce lundi. Il a notamment détaillé ce qu'a révélé l'exploitation de l'ordinateur de Mohamed Lahouaiej Bouhlel .
Vidéos A la une
Partout en France, le temps s'est figé à midi. Une minute de silence a été observé en hommage aux victimes de l'attentat. Le président, François Hollande, a suivi cette minute de silence Place Beauvau avec Bernard Cazeneuve. Manuel Valls, et la ministre de la santé, Marisol Touraine, étaient eux, à Nice, où des milliers de personnes se sont recueillies au monument du Centenaire de la réunion à la France, sur la Promenade des Anglais.
Vidéos A la une
Le président François Hollande, relativement discret depuis l'attentat de jeudi, a choisi d'observer la minute de silence au ministère de l'Intérieur à Paris, au milieu de forces de l'ordre. Un lieu qui n'a pas été choisi au hasard.
Vidéos A la une
L'exécutif doit faire face à la défiance d'une partie des Français. Avant la minute de silence observée sur la Promenade des Anglais à Nice, Manuel Valls accompagnée de la ministre de la Santé, ont été hués. "C'est un fait inédit", selon Frédéric Delpech, chef du service politique de LCI. S'installe une perte de confiance entre les Français et le gouvernement sur la question du terrorisme.
Vidéos A la une
Une minute de silence a été observée par des milliers de Niçois, avant de se transformer en minute d'applaudissements. La foule a ensuite entamé une Marseillaise, puis l'hymne de la ville, Niça la bèla. Une salve d'applaudissement a eu lieu, également, pour les pompiers, les secouristes, les médecins, les infirmiers, les policiers, les psychologues mobilisés auprès des blessés et des familles. La minute de silence a été précédée par des sifflets à l'arrivée sur place du premier Ministre Manuel Valls.
Vidéos A la une
La France est à la croisée des chemins, divisée entre la résignation et une voie plus sécuritaire et radicale. La droite a opté pour la deuxième possibilité. Les Français, eux, semblent indécis. Le débat reste ouvert.
Vidéos A la une
À Gattières, dans l'arrière-pays niçois, c'est tout le village qui est en deuil après que six membres d'une même famille ont perdu la vie dans l'attentat de Nice jeudi 14 juillet.
Vidéos A la une
Décorer la Promenade des Anglais de fleurs. Cette initiative est l'oeuvre d'une fleuriste niçoise, Laetitia Baubouchez, à l'occasion de l'hommage rendu aux victimes de l'attentat du 14 juillet. Elle a été rejointe par ses confrères qui ont déposé des bouquets, dès 10 heures, sur l'avenue où est survenu le drame.
Vidéos A la une
Trois personnes mises en garde à vue ont été transférées et interrogées à la sous-direction de l'antiterrorisme de Levallois-Perret. Un homme de 37 ans qui fait partie de l'entourage du tueur, Mohamed Lahouaeij-Behlel et un couple d'albanais. L'homme est soupçonné d'avoir fourni le pistolet. Les précisions de notre envoyée spéciale, Sehla Bougriou.
Vidéos A la une
Ce lundi se tient le 3e conseil de défense depuis l'attentat de Nice, jeudi dernier. Une manière pour François Hollande de faire le point sur l'enquête en cours et "de dire aux français que le gouvernement est mobilisé". Les précisions de notre spécialiste politique, Frédéric Delpech.
Vidéos A la une
Après le drame, des psychologues ont pris en charge de nombreuses victimes et des témoins directs de l'attentat. En état de choc, plus de 500 personnes ont afflué en l'espace de quarante-huit heures dans les cellules d'accueil médico-psychologique de Nice. Certaines décrivent des états de stress et d'angoisse.
Vidéos A la une
"Hommage aux victimes", "Faire face"... Les Unes de vos quotidiens sont très largement consacrées à l'attentat de Nice, commis par Mohamed Lahouaeij-Bouhlel.
Vidéos A la une
L'ancien président a estimé dimanche sur TF1 que l'appel du gouvernement à rejoindre la réserve opérationnelle civile après l'attentat de Nice n'était pas de nature à "résoudre le problème du terrorisme"."Personne ne pense que faire appel à la bonne volonté des citoyens pour les sortir de leur retraite et pour venir participer une opération de sécurité ne soit pas bien. Mais il n'y a personne qui pense qu'on va résoudre le problème du terrorisme avec ça", a déclaré le président du parti Les Républicains.
Vidéos A la une
EXTRAIT SEPT À HUIT. Adrien, père de deux enfants, était avec un collègue lorsque Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a foncé, au volant d'un camion, sur la foule réunie sur la Promenade des Anglais, à Nice, pour le feu d'artifice du 14-Juillet. Il raconte cette soirée d'horreur et comment il a réussi à échapper au camion fou.
Vidéos A la une
Au moins 84 personnes ont été tuées jeudi à Nice, fauchées par un camion qui a foncé sur la foule. Au moment du drame, c'est la panique. Dans ce restaurant en contrebas de la Promenade des Anglais, certains se jettent et courent pour se réfugier.
Vidéos A la une
EXTRAIT SEPT À HUIT. Anaïs, 14 ans, a été témoin du drame. Sur les réseaux sociaux, elle décrit les images qui la hantent. Le soir de l'attentat, elle était avec ses amis et sa petite soeur de 13 ans. Depuis, les deux adolescentes ont beaucoup de difficultés à retourner sur la Promenade des Anglais.
Vidéos A la une
Trois jours après l'attentat qui a fait 84 morts sur la Promenade des Anglais à Nice, Nicolas Sarkozy était l'invité du journal de 20h de TF1 ce dimanche. Pour l'ancien chef d'État, "Tout ce qui aurait dû être fait depuis dix-huit mois ne l'a pas été" pour éviter ce drame.
Vidéos A la une
EXTRAIT SEPT À HUIT. Au moins 84 personnes ont été tuées jeudi sur la Promenade des Anglais à Nice, fauchées par un camion qui a foncé sur la foule. Ce groupe de musique qui jouait le soir du drame a assisté à l'horreur. "Au début, je me suis dis merde, le mec a perdu le contrôle de son véhicule", témoigne l'un d'entre eux.

Pages

Publicité