Vidéos A la une
La programmation musicale du 13 juillet prochain à Hénin-Beaumont est au coeur de la polémique. La raison ? Le maire FN de la commune Steeve Briois a convié Jean-Luc Lahaye aux festivités. Une invitation qui n'est pas du tout du goût de l'opposition communiste, compte tenu du passé judiciaire du chanteur. "En dépit de ces condamnations et de ces propos provocateurs, la municipalité d'Hénin-Beaumont a malgré tout pris la décision d'inviter Jean-Luc Lahaye. N'y avait-il pas des chanteurs ou des groupes régionaux moins onéreux et moins contestables à inviter pour la fête nationale ?", a confié à France 3 Nord-Pas-de-Calais, David Noël, conseiller municipal PCF. En 2007, Jean-Luc Lahaye avait écopé d'une amende de 10 000 euros pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure. En 2015 encore, ses penchants pour les jeunes filles lui avaient valu une condamnation à un an de prison avec sursis. Des penchants que le chanteur de 64 ans assume complètement. Dans son autobiographie "Classé confidentiel", Jean-Luc Lahaye déclare : "J'aime les jeunes femmes. Je le redis, c'est ma faiblesse. D'autres ont l'alcool, la drogue, les médicaments. Pas moi".
Publicité