Société
Dix ans après le remplacement du "12" par le "118", le site "Que choisir" révèle que la libéralisation du numéro de renseignements téléphoniques a été néfaste pour les personnes appelant.
Publicité