Vidéos à la une
L'ancien président avait jusque-là décliné l'invitation de François Hollande à la cérémonie du 11 novembre, "il est là aujourd'hui, très bien" a déclaré le chef de l'État. Sa présence, pour les spécialistes de la communication, n'est pas un hasard. Il marque le "lancement officiel de la campagne 2017" a analysé Nicolas Boudot, associé au cabinet Tilder, sur LCI.
Vidéos à la une
François Hollande a présidé mercredi sur les Champs Elysées à Paris les traditionnelles cérémonies de commémorations de l'armistice du 11 novembre 1918, en présence inédite de son prédécesseur Nicolas Sarkozy. Invité du "12-14" ce mercredi sur LCI, Bruno Dive, éditorialiste à Sud-Ouest, a expliqué en quoi l'image de l'actuel et de l'ancien chef d'Etat réunis est marquante.
Vidéos à la une
La poignée de main était très attendue par les caméras. François Hollande est venu saluer parmi les nombreux invités sous l'Arc de Triomphe, son prédécesseur Nicolas Sarkozy. Pour la première fois, l'ex chef de l'Etat avait accepté l'invitation pour ces traditionnelles cérémonies du 11 novembre.
Vidéos à la une
Le Premier ministre et quelques membres du gouvernement se sont rendus dans un café sur les Champs-Elysées pour y prendre un café ensemble après la cérémonie du 11-novembre mercredi. L'occasion pour le chef du gouvernement d'évoquer cette tradition mise en place depuis son arrivée à Matignon.
Vidéos à la une
La poignée de main entre François Hollande et Nicolas Sarkozy a été brève. L'image était symbolique puisque c'était la première fois que Nicolas Sarkozy répondait favorablement à l'invitation de François Hollande. Nicolas Sarkozy dit avoir ressenti une "responsabilité politique".
Vidéos à la une
"Nicolas Sarkozy est là aujourd'hui, très bien. Je souhaite que ces cérémonies soient des cérémonies de rassemblement", a déclaré François Hollande, interrogé par France 2 sur la présence de l'ancien président aux cérémonies du 11 novembre.
Vidéos à la une
François Hollande a déposé une gerbe et observé une minute de silence devant la tombe du soldat inconnu, place de l'Etoile à Paris.
Vidéos à la une
François Hollande a déposé une gerbe devant la statue de Georges Clemenceau avant d'observer une minute de silence pour rendre hommage au Père La Victoire.
Vidéos à la une
François Hollande va se recueillir sur la statue de Georges Clemenceau, l'un des artisans majeurs de la victoire en 1918. Une minute de silence sera respectée, en présence de la famille de Clemenceau.
Vidéos Sciences
Émotion quand le doyen d'une famille découvre la voix de son patriarche, prisonnier de l'armée allemande, enregistrée près de Berlin pendant la Première guerre mondiale. Il est d'ailleurs un des seuls à pouvoir comprendre ce qu'il dit car le soldat s'exprimait... en occitan. Des scientifiques allemands avaient eu l'idée d'enregistrer les dialectes des prisonniers afin de constituer une sorte de bibliothèque des langues et des patrimoines de l'époque.
Vidéos à la une
Lors de son discours pour les commémorations du 11 novembre, François Hollande a évoqué la participation de son grand-père à la Grande guerre. Le chef d'Etat avait déjà évoqué sa mère lors de son allocution jeudi soir sur TF1.
Vidéos à la une
Il y a un siècle, les premiers biplans prenaient part à la Grande Guerre. Sur des machines encore rudimentaires et fragiles, quelques pilotes allaient marquer l'histoire par leur bravoure.
Vidéos à la une
Manuel Valls a mis mardi l'affaire Jouyet-Fillon de côté, le temps des cérémonies de commémoration de la Première Guerre mondiale. "Au cours de ce 11 novembre, il faut s'abstenir de tout commentaire et de toute polémique", a estimé le Premier ministre, qui veut "au contraire contribuer au rassemblement autour de nos valeurs".
Vidéos à la une
Comme le veut la tradition le 11 novembre, le chef de l'Etat a débuté la journée en remontant les Champs-Elysées avant de se rendre dans le Nord-Pas-de-Calais pour inaugurer un nouveau mémorial qui honore près de 580.000 soldats venus d'une quarantaine de pays.
Vidéos à la une
Nicolas Offenstadt, historien et auteur de "La grande guerre, carnet du centenaire", aux Éditions Albin Michel, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur l'importance des commémorations du 11 novembre et l'inauguration de "l'anneau de la Mémoire". Ce monument composé de 500 plaques d'acier comporte les noms de tous les soldats morts lors de la Première Guerre mondiale sans distinction de nationalité. François Hollande qui a présidé toute la cérémonie a rappelé dans son discours, l'importance de la fraternité et la fragilité de la paix. Pour Nicolas Offenstadt, ce mémorial constitue une rupture mémorielle et une mise en scène de la mort de masse.
Vidéos à la une
Le documentaire "Les poilus d'ailleurs" de Mehdi Lallaoui rend hommage à tous les combattants étrangers morts pendant la Première Guerre mondiale. Le réalisateur leur a également consacré un livre pour réhabiliter leur mémoire.
Vidéos à la une
Jean-Noël Jeanneney, historien de la politique, ancien ministre, et auteur de "La grande guerre, si loin, si proche" aux Éditions du seuil était sur le plateau de BFM Story. Ce 11 novembre a bouclé une année de commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. François Hollande a inauguré aujourd'hui, l'"Anneau de la Mémoire" de Notre-Dame-de-Lorette, un mémorial en hommage aux quelque 580.000 combattants de toutes nationalités tombés dans le Nord-Pas-de-Calais durant cette guerre. Jean-Noël Jeanneney estime que cette journée aura marqué les jeunes générations, et leur a fait comprendre comment cette "absurdité" a pu survenir afin d'éviter que dans des conjonctures complètement différentes de mêmes mouvements puissent se mettre en place.
Vidéos à la une
En visite à Châlons-en-Champagne ce 11 novembre, la présidente du Front national a évoqué la situation de la défense en France. "Il est temps de rappeler que l'armée n'est pas une variable d'ajustement mais qu'elle est la colonne vertébrale de la souveraineté, de la sécurité et de l'indépendance de la France," a-t-elle déclaré.
Vidéos à la une
Trois lycéens, une Française, une Anglaise et un Allemand, ont été chargés de présenter ce 11 novembre trois des 580 000 soldats tombés sur le front du Nord Pas-de-Calais, et dont les noms sont aujourd'hui inscrits sur "l'Anneau de la Mémoire", inauguré mardi par le Président à Notre-Dame-Lorette.
Vidéos à la une
Lors de la cérémonie de commémoration du 11 novembre dans le Nord-Pas-de-Calais, François Hollande s'est autorisé un peu d'humour à propos du drone utilisé par le ministère de la Défense pour tourner les images de cette journée spéciale.
Vidéos à la une
François Hollande inaugure ce mardi "l'anneau de mémoire", un mémorial à Notre-Dame-de-Lorette dans le Nord-Pas-de-Calais. A cette occasion, le chef de l'Etat a écouté le récit de plusieurs soldats morts lors des combats de la guerre 14-18 lu par des lycéens.
Vidéos à la une
Quelque 540 classes ont participé au concours des "Petits artistes de la Mémoire du Centenaire", ouvert aux classes de CM1 et CM2 invitées à élaborer des "carnets de Poilus" originaires de leur commune à partir des témoignages laissés sur le monument aux morts ou dans les archives. Les lauréats sont les élèves de la classe de CM2 de l'école Saint-Geniès de Bordeaux. Ils ont reçu leur prix mardi matin à l'Elysée où ils ont chanté.
Vidéos à la une
A l'occasion des cérémonies du 11 novembre, point d'orgue des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, les habitants de Faulquemont, en Moselle, se sont recueillis autour des monuments aux morts pour honorer la mémoire des soldats tombés lors de la Grande Guerre.
Vidéos à la une
"C'est dans le coeur des plus jeunes citoyens que bat la mémoire d'une nation", a déclaré François Hollande. Le Président a écouté une chanson composée par des élèves de Bordeaux avant d'entamer sa matinée de cérémonies à Paris.
Vidéos à la une
A l'issue de la cérémonie sur la tombe du soldat inconnu, François Hollande a serré la main de chacun de ses ministres et collaborateurs dont Jean-Pierre Jouyet. Le secrétaire général de l'Elysée est au coeur d'une affaire, Le Monde affirme que François Fillon lui a demandé d'accélérer les procédures judiciaires contre Nicolas Sarkozy.
Vidéos à la une
A l'occasion des cérémonies du 11 novembre, point d'orgue des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, le chef de l'Etat a ravivé ce mardi la flamme sur la tombe du Soldat inconnu, sous l'Arc de Triomphe.
Vidéos à la une
Les cérémonies de ce 11 novembre bouclent une année de commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. A cette occasion le chef de l'Etat a rappelé ce mardi l'importance de "la mémoire intime, personnelle, familiale. "
Vidéos à la une
Les cérémonies de ce 11 novembre bouclent une année de commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. A cette occasion, le chef de l'Etat a déposé vers 10h30 une gerbe au pied de la statue de Georges Clemenceau, le "père" de la victoire, dans les jardins des Champs-Élysées.
Vidéos à la une
Les cérémonies de 11 novembre bouclent une année de commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. A cette occasion, l'arrière-arrière petit fils de Georges Clemenceau est venu rendre hommage à son aïeul au pied de la statue du "père" de la victoire, dans les jardins de l'Elysée.
Vidéos à la une
Cette année, les lieux de mémoire enregistrent une affluence exceptionnelle. Avec un nombre de passionnés, notamment français et allemands, qui a doublé par rapport aux années précédentes. Mardi, il y aura encore beaucoup de monde du côté de Verdun, dans la Meuse, pour les cérémonies du 11 novembre.

Pages

Publicité