Société
La société d’investissement luxembourgeoise LSK, dirigée jusqu’en octobre dernier par Dominique Strauss-Kahn, a laissé un passif de 100 millions d’euros à ses créanciers dont le fisc du Luxembourg.
Publicité